L'installation

Rien de particulier, sauf à l'étape du partitionnement, où il faut dégager un peu de place pour installer Linux. HP a déjà utilisé 4 partions pour Windows, le boot, le Quickweb et la restauration, rien que ça!

À chacun de voir quelle partition il veut supprimer. Pour ma part, j'ai sacrifié celle de restauration (!!), pour garder le bénéfice du démarrage rapide QuickWeb. Le jour où il faudra réinstaller, je partirai sans doute d'un disque Windows 7 propre de tout crapware !

Du coup, je crée une partition étendue à la place de la partition de restauration, en ayant pris soin de réduire à 100Go la partition de Windows 7 (que je compte peu utiliser...). Cette partition logique me permet alors de créer trois nouvelles partitions logiques : une première (de 50 Go) pour la racine (/), une autre de 4Go pour la swap, et une dernière, avec le restant de place, pour le /home. Ça permet de changer facilement de distribution Linux, sans perdre ses documents et ses réglages... Les partitions root et home sont créées et formatées en ext4.

Un peu de ménage

Côté logiciels à supprimer, y'a moins de travail qu'avec la partition Windows 7, bien remplie de crapware HP et partenaires. Mais, chacun a ses habitudes, y compris sous Linux. J'ai donc commencé à supprimer quelques application packagées avec Lubuntu pour les remplacer par des logiciels, certes plus lourds, mais bien plus complets.

sudo apt-get purge simple-scan mtpaint osmo ace_of-penguins

On pourra remplacer tout ça avantageusement par LibreOffice, The Gimp, Inkscape, etc...

Les codecs propriétaires et privateurs

Pour ceux qui ne souhaitent pas se passer des quelques logiciels privateurs incontournable, il faut activer le dépôt Medibuntu et ajouter quelques paquets...

sudo wget http://www.medibuntu.org/sources.list.d/`lsb_release -cs`.list --output-document=/etc/apt/sources.list.d/medibuntu.list
sudo apt-get -q update
sudo apt-get --yes -q --allow-unauthenticated install medibuntu-keyring
sudo apt-get -q update
sudo apt-get install non-free-codecs libdvdcss2 gstreamer0.10-plugins-ugly regionset libdvdnav4
sudo apt-get -q update 

Un petit soucis auditif

La machine dispose de deux sorties audio. Une principale et une secondaire (via la prise HDMI). Le petit souci, c'est que pour ALSA, la sortie par défaut est la sortie HDMI...

Pour vérifier, il suffit de lister les cartes son ALSA à l'aide de cat /proc/asound/cards :

 0 [Generic        ]: HDA-Intel - HD-Audio Generic
                      HD-Audio Generic at 0xf0344000 irq 42
 1 [SB             ]: HDA-Intel - HDA ATI SB
                      HDA ATI SB at 0xf0340000 irq 16

Pour modifier ce comportement par défaut, il faut modifier (ou créer, au besoin) le fichier /etc/asound.conf en précisant le numéro de carte son souhaité (1, dans mon cas) :

defaults.ctl.card 1
defaults.pcm.card 1
defaults.timer.card 1

Après un redémarrage, le son fonctionne directement, sans avoir à modifier tous les réglages dans chaque logiciel.

Accélération matérielle pour les vidéos HD dans VLC

Par défaut, la lecture d'une vidéo en 720p sous VLC occupe entre 150% et 190% de CPU (soit la quasi-totalité des deux coeurs d'exécutions du processeur AMD E-450). Pour le soulager, il est possible de faire appel à la décompression matérielle (assurée par le chipset graphique intégré).

Pour cela, il faut commencer par installer le driver propriétaire d'ATI.

sudo apt-get install xvba-va-driver libva-glx1 vainfo

Après avoir relancé le serveur X (ou après redémarrage), on vérifie que les fonctionnalités sont présentes avec vainfo :

libva: VA-API version 0.32.0
Xlib:  extension "XFree86-DRI" missing on display ":0".
libva: va_getDriverName() returns 0
libva: Trying to open /usr/lib/x86_64-linux-gnu/dri/fglrx_drv_video.so
libva: va_openDriver() returns 0
vainfo: VA-API version: 0.32 (libva 1.0.15)
vainfo: Driver version: Splitted-Desktop Systems XvBA backend for VA-API - 0.7.8
vainfo: Supported profile and entrypoints
      VAProfileH264High               :	VAEntrypointVLD
      VAProfileVC1Advanced            :	VAEntrypointVLD

On active alors la décompression matérielle dans VLC en passant par le menu Outils > Préférences et en cochant Utiliser l'accélération matérielle dans l'onglet Lecture & Codec.

Après modification, la consommation CPU est réduite à environ 30% sur chaque coeur d'exécution, ce qui laisse une bonne marge, tout en gardant une excellente fluidité.

En revanche, un dommage collatéral de l'installation des drivers ATI, c'est l'activation par défaut de l'option Vari-Bright qui consiste à faire varier la luminosité de l'écran de manière dynamique (en gros, en fonction du pourcentage de blanc dans l'image affichée) afin d'optimiser la consommation. Mais du coup, on a l'impression de perdre un peu le contrôle, car les touches de réglage de la luminosité (F2 et F3) réagissent étrangement. Au final, ça se révèle être assez fatigant. Pour ceux qui voudraient désactiver l'option, il faut passer par le panneau de contrôle Catalyst qui se lance avec la commande :

gksudo amdcccle

Dans l'onglet PowerPlay, il suffit alors de décocher l'option Vary-Bright

Améliorer le Wifi

Le Wifi fonctionne de base, mais il n’accroche pas bien et a tendance à déconnecter de temps à autre (exemple : impossible de se reconnecté en sorti de veille). Pour y remédier, on peut installer le module wl fourni par Broadcom.

Tout d'abord, on commence par vérifier quels sont les modules utilisés avec un lspci -k :

03:00.0 Network controller: Broadcom Corporation BCM4313 802.11b/g/n Wireless LAN Controller (rev 01)
	Subsystem: Hewlett-Packard Company Device 1795
	Kernel driver in use: bcma, brcmsmac
	Kernel modules: bcma, brcmsmac

Le module wl n'est pas présent, il faut donc l'installer.

Attention, les manipulations suivante vont couper votre Wifi. Si vous souhaitez garder la connexion pendant les expérimentations, passez en Ethernet.

On commence par installer le paquetage qui fournit le module wl :

sudo apt-get install bcmwl-kernel-source

Puis, on décharge du noyau tous les modules Wifi :

sudo rmmod bcma 
sudo rmmod brcmsmac 
sudo rmmod wl

À ce moment là, normalement, le Wifi se déconnecte.

Si tout est bien installé, il devrait être possible de le faire repartir avec un :

sudo modprobe wl

Pour éviter des conflits entre modules, on mets les anciens en liste noire, en ajoutant ces lignes au fichier /etc/modprobe.d/blacklist.conf :

# Replaced by wl from bcmwl-kernel-source package
blacklist bcma
blacklist brcmsmac

Voilà, c'est tout pour l'instant.